Fux (Hambourg) et l’ethnologue Julie Baujard

Fux (Hambourg)

Les étudiants du Master 1 ont travaillé avec l’ethnologue Julie Baujard, membre de la coopérative Fux à Hambourg (Allemagne), autour du cas de la réhabilitation de la caserne Viktoria. L’ancien bâtiment militaire est actuellement au cœur d’un projet de grande ampleur, qui transforme ses quelque 9000 m2 en un lieu de production, de formation et de culture. Il accueillera à terme 250 personnes, investies dans l’art, la culture, la création et l’artisanat ; des travailleurs indépendants et des organisations sociales, des gens versés dans l’action militante.

Invitée dans le cadre du cours sur les Politiques culturelles, Julie Baujard a pu expliquer la genèse du projet, le fonctionnement de la structure et les objectifs qui sont visés par les collectifs qui l’animent. Depuis les années 1980, la ville de Hambourg a vu différentes initiatives d’occupation et de réhabilitation d’espaces délaissés et promis à la spéculation immobilière, sur les docks notamment. Dans un contexte de remaniement de la trame urbaine, marquée par l’émergence de nouveaux quartiers et l’installation de géants de la distribution, la coopérative a racheté le bâtiment à la ville, et la transforme en ateliers, en salles de répétition et de réunion, en espaces de travail pour des architectes, des paysagistes, des journalistes, etc.

Le travail avec les étudiants a particulièrement porté sur les enjeux que fait émerger ce projet. Ceux-ci touchent à la fois à la gestion du patrimoine bâti – la caserne est un lieu classé – et à son histoire, puisque les lieux ont servi à l’internement des juifs sous le IIIe Reich. De plus, la transformation de la caserne Viktoria questionne les logiques de gentrification des espaces urbains, notamment par la culture. Julie Baujard a expliqué les discussions engagées avec les collectivités publiques, et exposé la philosophie qui sous-tend la transformation de Viktoria. L’exemple a permis aux étudiants de voir comment la culture fabrique la ville, et de quelles façons celle-ci peut être nourrie par des initiatives alternatives.

Pour en savoir plus : http://www.fux-eg.org


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *