Elles & ils nous accompagnent

En plus de l’équipe pédagogique, la formation implique des professionnels des métiers de la culture et des filières où la création est centrale. Elles & ils  nous accompagnent :

equipe-avec

L’équipe de l’AVEC. L’agence de valorisation de l’économie de la culture en Limousin a pour mission  de développer et promouvoir la vitalité culturelle du territoire. Elle s’adresse aux professionnels des arts du spectacle, des arts plastiques, et à leurs publics. Son équipe mène des actions de valorisation de la vie culturelle et artistique du Limousin (culture-en-limousin.fr, GéoCulture), de soutien et d’accompagnement des acteurs du territoire (Parc de matériel scénique, veille, projets interrégionaux, rencontres professionnelles).

L’AVEC héberge et organise un séminaire pour la promotion de Master 2.

Julie Baujard

Julie Baujard. Titulaire d’une thèse en anthropologie portant sur les réfugiés vivant à New Delhi, spécialiste de migrations internationales en milieu urbain, Julie Baujard travaille au sein de l’association dock europe dans les champs de la rencontre interculturelle, de la mobilité, de l’éducation populaire et de l’enseignement. Elle participe à la formation d’animateurs et d’accompagnateurs de rencontres interculturelles œuvrant dans le champ des échanges internationaux. Elle contribue à l’organisation de rencontres (binationales, trinationales) de professionnels des métiers de l’animation socio-culturelle et du travail social.

Au sein de la coopérative fux, le collectif propriétaire de l’ancienne caserne Viktoria à Hambourg, et pour l’association dock europe, elle s’occupe plus particulièrement d’un lieu d’hébergement pour les jeunes et les professionnels en mobilité à Hambourg. Elle y coordonne et accompagne leur immersion culturelle et sociale en leur faisant découvrir le projet de la coopérative (un lieu mêlant création artistique et culturelle, production et formation), ses acteurs et ses enjeux (l’autogestion, le collectif, la lutte contre la gentrification, le rapport aux institutions).

Brice Boucard

Brice Boucard est chef de projets au sein de l’Agence de valorisation de l’économie de la culture en Limousin (AVEC en Limousin, http://avec-limousin.fr), association qui mènent des actions de valorisation de la vie culturelle et artistique du Limousin (culture-en-limousin.fr, GéoCulture), des actions de soutien et d’accompagnement des acteurs du territoire (Parc de matériel scénique, veille, projets interrégionaux, rencontres professionnelles).

Depuis l’obtention d’un Master en Sciences du langage (Nantes) et du Master professionnel consacré à l’édition à l’université de Limoges, il travaille sur GéoCulture – Le Limousin vu par les artistes, un service numérique qui vise à rassembler une collection d’œuvres qui représentent, évoquent le Limousin ou dont la création est liée à l’histoire économique et sociale de ce territoire.

 

Patrice Boulestin

Patrice Boulestin. Après avoir obtenu une Maitrise et un DEA en histoire qui traitaient du développement de l’archéologie en France, une licence AES option développement local et un Diplome d’Etat de directeur de développment de projet  (DEDPAD), Patrice Boulestin  a rejoint une fédération d’Education Populaire où il a exercé la fonction de chef de projet spécialisé dans les projets intercommunaux.  Vers le milieu des années 1990, poussé par l’envie de diriger des équipements entièrement dédiés aux musiques actuelles, il a  été successivement responsable de deux  SMAC (Picardie et Nord) avant de devenir Directeur l’action culturelle de la ville de Wattrelos pendant trois ans (2000-2003) puis d’assumer la fonction de directeur de la culture et des sports au sein de la communauté d’agglomération du Grand Angoulême pendant sept ans (2003-2010). Il est  directeur du développement culturel du Grand Narbonne depuis juin 2010.

Sophie

Sophie Falguères est titulaire d’un doctorat de sociologie, obtenu à Paris-Sorbonne-Nouvelle en 2006.  Son travail a été publié aux Presses Universitaires Blaise Pascal, sous le titre « Presse quotidienne nationale et interactivité : trois journaux face à leurs publics – Analyse des forums de discussion du Monde, de Libération et du Figaro »

Après son cursus universitaire, elle a choisi de travailler dans l’univers du marketing en intégrant l’institut Sorgem, spécialiste des études qualitatives et de l’identité de marque. Pendant six ans, en tant que directrice d’études, au sein du service « medias et nouvelles technologies », elle a accompagné de nombreuses chaînes du PAF dans leurs réflexions marketing, en travaillant sur leurs programmes, leurs identités visuelles, leurs campagnes de communication, leurs images de marque.

En 2014, elle a rejoint le groupe CANAL+, en tant chargée d’études programmes au sein du marketing éditorial de CANAL+. Son travail consiste essentiellement à accompagner les équipes internes dans la réflexion sur la ligne éditoriale de CANAL+, dans la connaissance des téléspectateurs (goûts, attentes, pratiques) et dans le pilotage des programmes (en réalisant des études qualitatives et quantitatives)

 

Jean-Marc Ferrer

Jean-Marc Ferrer, historien d’art indépendant, est responsable éditorial des Ardents Éditeurs depuis 2009 après avoir créé la maison d’édition à Limoges en janvier 2007. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages d’histoire et d’histoire de l’art. Il est par ailleurs commissaire indépendant d’expositions et réalise souvent les catalogues qui accompagnent celles-ci. Il est souvent scénographe des expositions qu’il conçoit.

Il a récemment été le commissaire des expositions Limoges révélée. Une vile et l’art photographique  (Galerie des Hospices-Limoges, 2011), Suzanne Lalique-Haviland. Le décor réinventé. (Musée des Beaux-arts Limoges/ Musée Lalique de Wingen-sur-Moder, 2011 et Opéra-Théâtre. Musée de l’Archevêché. Aix-en-Provence, 2013), L’art de la photographie dans la vallée de la Creuse au temps de l’impressionnisme (1875-1920). (Musée d’Eguzon, 2013), Limoges 14-18. Être artiste dans la Grande Guerre. (Musée de la Résistance, Limoges, 2015), Fernande et Fernand Maillaud et les arts décoratifs (Musée Bertrand. Châteauroux, 2015).

Aux Ardents Editeurs, il a notamment dirigé les projets Limoges souterrain (2012), Parcs et jardins secrets en Limousin (2013),  L’art photographique dans la vallée de la creuse au temps de l’impressionnisme (2013).

Asse Seck & Horizons Croisés

Asse Seck, diplômé d’une maîtrise d’anglais, a créé en 2005 sur le Campus de l’Université de Limoges l’association Horizons Croisés avec Amadou Gueye. Formés à la production de spectacles, ils font grandir la structure, devenue aujourd’hui une des principales organisatrices de spectacles musicaux en Nouvelle-Aquitaine. Manu Chao, Damian Marley, Joey Starr (parmi beaucoup d’autres) sont venus dans la région grâce  à leur travail.

Horizons croisés accueille aux semestres 1, 2 et 3 les étudiants du Master CCIC pour un atelier dédié à l’organisation d’événements pop.

Jean-Yves Mollier

Jean-Yves Mollier, docteur ès-lettres et sciences humaines (doctorat d’Etat en histoire) de l’université Paris I (1986) et docteur en littérature française de l’université Paris 3 (1978), est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines depuis 1992. Cofondateur et ancien directeur du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (1998-2005), il a également dirigé l’Ecole doctorale des sciences humaines et sociales de son université (2005-2014). Auteur de nombreux ouvrages, il a récemment publié Edition, presse et pouvoir en France au XXe siècle (Fayard, 2008), La mise au pas des écrivains. L’impossible pari de l’abbé Bethléem au XXe siècle (Fayard, 2014), Une autre histoire de l’édition française (La fabrique éditions, 2015) et Hachette, le géant aux ailes brisées (L’Atelier, 2015).

Martin Palisse
Martin Palisse

Martin Palisse. Autodidacte de formation, Martin Palisse se forme au jonglage auprès de Jérôme Thomas, mais aussi de Nadejda Aschvits et Maksim Komaro. En 2002, il crée avec Elsa Guérin le Cirque Bang Bang et leur premier spectacle Dans quel sens ?, avec la collaboration de Lân Nguyen, puis Phia Ménard.

En 2004, il crée Skratch, pièce entre jonglage, hip-hop et vidéo. En 2005, Martin Palisse et Elsa Guérin sont invités au Japon dans le cadre du programme 2005 EU-Japan Year of People to People Exchanges/Arts for Community Growth and Development. Ils présentent leurs performances à la Triennale Internationale d’art contemporain de Yokohama.

En 2006, les deux artistes entament un virage vers le cirque en créant sous chapiteau Une nuit sur Terre. Ils invitent alors le chorégraphe Hervé Diasnas et initient le vol jonglé, combinaison de jonglage et déplacement, une pratique qu’ils développent depuis.

En 2009, création de BODYnoBODY, en 2010 de SomeBODY à Lima au Pérou, en Argentine à Buenos Aires et à Cordoba avec le soutien des Alliances Françaises et Culturefrance.

En août 2011, Martin Palisse crée POST avec Elsa Guérin au festival La Route du Sirque à Nexon.

Il est élu au Conseil national du Syndicat du Cirque de Création en 2006, dont il fut vice-président puis président de 2010 à 2013.

Fin 2013, il est nommé directeur du Sirque, Pôle national des arts du cirque de Nexon en Limousin, et prend ses fonction en janvier 2014.

En 2014, il collabore à la mise en scène de Over the cloud, spectacle de fin d’études de la 26ème promotion du CNAC, mis en scène par Jérôme Thomas.

En novembre 2015, lors du festival Mettre en Scène – TNB Rennes, Martin Palisse et Elsa Guérin présentent leur dernière création, Slow futur  où ils associent sur scène les musiciens du groupe Zombie Zombie.

En 2016, Il met en scène HIP127 la constellation des cigognes, à l’Opéra de Limoges, un spectacle d’après l’œuvre de l’auteur Jérôme Thomas, sur une composition musiacale originale de Roland Auzet et dirigée par le chef d’orchestre Daniel Kawka.

Création contemporaine et industries culturelles (Limoges)