[cours 2020_21]. M1. Séminaire histoire des industries culturelles et cultures médiatiques (LMFLI11E)

Le cours abordera les grandes questions fondamentales de la culture médiatique contemporaine, en prenant appui sur la fiction criminelle : généricité, sérialité, intermédialité seront les aspects essentiellement traités.  En effet, la fiction criminelle est un genre emblématique du fonctionnement des cultures médiatiques et des industries culturelles du XIXème siècle à aujourd’hui.

La Culture médiatique et le développement des industries culturelles

Depuis le XIXème siècle, le développement des industries culturelles accompagne de nouvelles formes culturelles, à la fois dans le domaine de l’imprimé (presse, livres) et dans le domaine du spectacle (théâtre puis cinéma). Un panorama historique permettra de saisir les enjeux du développement des industries culturelles  et de donner plusieurs repères théoriques sur l’approche de ces objets par la recherche.

La fiction criminelle aujourd’hui en France et en Europe

La fiction criminelle sera saisie comme l’une des grandes formes issues du développement des médias et des industries culturelles à partir du XIXème siècle : des publications périodiques dans la presse au développement des collections au début du XXème siècle, le récit policier évolue en conformité avec les supports médiatiques qui l’accueillent. Longtemps liée à la sérialité, qui permet de fidéliser le lectorat, la fiction criminelle ne tarde pas à investir d’autres médias, notamment le cinéma puis la télévision.

Analyse formelle de la fiction criminelle : récit d’énigme, noir, thriller. Récit policier et tension narrative.

Tendances récentes de la fiction criminelle : roman noir et Histoire ; du récit urbain au rural noir.

Extension territoriale du polar

Longtemps marquée par l’hégémonie étatsunienne, la fiction criminelle se déprend peu à peu de ses territoires originaux pour investir d’autres territoires. Si le récit policier circule dans le monde entier dès la fin du XIXème siècle, jamais autant de productions variées géographiquement et culturelles n’ont circulé. Entre influences anglo-saxonnes et spécificités culturelles, la fiction criminelle déploie des logiques de production diversifiées.

Etude du polar en Europe : éditer le polar en Europe ; éditer le polar européen en France ; représentation du local, du national et du global.

Evaluation

Elaboration d’un dossier individuel sur un corpus et un sujet choisis, relatifs à la fiction criminelle en Europe et aux problématiques du cours.

Bibliographie :

BARONI, La tension narrative, Paris, Seuil, Poétique, 2007.

BOLTANSKI, Enigmes et complots. Une enquête à propos d’enquêtes, Paris : Gallimard, 2012.

LETOURNEUX, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et cultures médiatiques, Paris : Seuil, 2017.

LEVET, Sherlock Holmes. De Baker Street au grand écran, Paris : Editions Autrement, 2012.

LITS, Le Roman policier: introduction à la théorie et à l’histoire d’un genre littéraire, Liège: Editions du CEFAL, 1999.

MAIGRET, MACE (dir), Penser les médiacultures. Nouvelles pratiques et nouvelles approches de la représentation du monde, Armand Colin et INA, 2005.

MARTEL Mainstream. Enquête sur cette culture qui plaît à tout le monde, Paris : Flammarion, 2010 ; avec nouveau sous-titre Enquête sur la guerre globale de la culture et des médias, Paris : Flammarion, 2012.

MIGOZZI, Boulevards du populaire, Limoges : PULIM, Médiatextes, 2005.

MOLLIER, SIRINELLI (dir), Culture de masse et culture médiatique en Europe et dans les Amériques. 1860-1940, Paris: PUF, 2006.

QUEFFELEC, Le Roman-Feuilleton Français au XIXe Siècle, Paris : PUF, Que sais-je ?, 1989.

REUTER, Le roman policier, Paris : Armand Colin, 2009.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.