Institutions culturelles partenaires

Le Master CCIC combine un enseignement théorique exigeant et des expériences de terrain, menées avec des professionnels du secteur artistique. Plusieurs intervenant·e·s professionnel.le.s participent à la formation (créateur·ice·s, directeur·ices de structures, chargé.es de communication ou des relations publiques, etc.), à laquelle sont également associées, par convention, différentes structures nationales.

ENSA, École nationale supérieure d’art (Limoges)

Sous la tutelle directe du ministère de la Culture, l’ENSA Limoges, inscrite parmi les sept écoles nationales supérieures d’art de France, mène aux diplômes artistiques L (DNA) et M (DNSEP) dans deux options, Art et Design.

Elle est le partenaire principal du Master Création contemporaine et industries culturelles (CCIC). Une large part des enseignements du CCIC se déroule à l’ENSA – design, histoire et philosophie de l’art. Un double parcours est possible pour les étudiants déjà inscrits à l’ENSA.

Héritière de l’École nationale d’art décoratif instituée à Limoges en 1881 et de l’École municipale d’art créée en 1868 l’école vit dans un bâtiment conçu en 1994 par les architectes Nicolas Michelin et Finn Geipel, et labellisé patrimoine architectural du XXème siècle.

L’enseignement est dispensé collégialement par une quarantaine de personnalités de la création contemporaine, engagées dans des champs artistiques, théoriques et techniques divers. L’ENSA dispose de 7 500 m2 d’ateliers modulables permettant à deux cents étudiantes et étudiants de bénéficier d’un matériel technologique de pointe dédié aux arts du feu, d’un laboratoire de recherche en céramique et d’un atelier porcelaine de 500 m2 unique en Europe et offrant l’ensemble de la chaîne de production : impression 3D, modelage, tournage, moulage, coulage, émaillage, cuisson.

Chaque année, l’ENSA accueille ainsi une soixantaine d’invitées et invités pour des résidences, workshops, conférences et journées d’étude. Artistes, designers, philosophes, auteurs, illustrateurs, écrivains, orfèvres, chercheurs, maîtres d’art, créateurs d’entreprises, etc., offrent ainsi un maillage de  connaissances et de savoir-faire porté par une centaine de partenaires en France et à l’international dans le cadre d’échanges via le réseau Erasmus ainsi qu’en Chine, en Finlande, en Allemagne, au Japon, en Colombie, au Maroc… Les étudiantes et les étudiants sont mis en relation avec un puissant réseau d’écoles d’art et de design, d’universités, de lycées techniques, de centres d’art et de musées, de galeries, de médias, de théâtres, de cinémas, d’opéras, de maisons d’édition, de startups ou d’entreprises et industries. Entre autres partenaires, les centres d’art de Vassivière, Meymac, Rochechouart, le plus grand Centre du livre d’artiste européen, situé à Saint-Yrieix-la-Perche.
Afin de valoriser et de déployer le travail de ses étudiantes et étudiants, l’ENSA organise chaque année une dizaine d’expositions et de voyages d’étude en France et à l’étranger.

https://www.ensa-limoges.fr/

La Fanzinothèque (Poitiers)

La Fanzinothèque est le pôle de référence européen du fanzine. Elle est hébergée au Confort moderne, friche artistique, salle de concerts et centre d’art à Poitiers.

Centre de documentation spécialisé, unique en son genre, La Fanzinothèque est dédiée aux formes d’expression des cultures de marge au moyen de la micro-édition, de l’édition dite alternative et de la presse parallèle, notamment des fanzines –  qui donnent son nom au lieu.

Depuis 1989, La Fanzinothèque conserve et valorise des fanzines et des micro-éditions issus du monde entier. C’est à la fois un lieu d’archivage unique au monde, avec une collection de 60 000 ouvrages, et un lieu de création contemporaine, à travers des expositions d’artistes et de micro-éditeurs, des rencontres et atelier d’impression.

L’association est soutenue depuis ses débuts par la Ville de Poitiers. Les actions de La Fanzinothèque bénéficient du financement de la DRAC Nouvelle-Aquitaine et de la Région Nouvelle-Aquitaine.

En 2020, l’équipe de la Fanzinothèque a accompagné les étudiant.e.s du Master dans la création de leur propre fanzine.

https://www.fanzino.org/

Les Francophonies – Des Écritures à la scène (Limoges, monde francophone)

Les Francophonies – Des écritures à la scène sont une structure internationale basée à Limoges, se développant autour de créations de spectacles vivants francophones, d’une cellule de production de spectacles vivants francophones, d’actions culturelles vers les publics sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine, d’un lieu de résidence d’auteur·rice·s et deux moments publics : Les Zébrures du printemps, festival des écritures et Les Zébrures d’automne, festival dédié à la scène.

Les Francophonies – Des écritures à la scène participent d’un maillage local et international qui en fait une des places majeures de la création et de la réflexion sur les questions francophones. Espace de découvertes, de naissance d’artistes en devenir, foisonnement de pensées multiples, de représentations théâtrales (qui reste la thématique forte), danse, musique, cirque, arts de la rue, cinéma documentaire, expositions, auxquels viennent s’ajouter l’accompagnement d’autrices et d’auteurs sur les chemins des écritures, des formations internationales aux métiers de la scène, un laboratoire d’idées, une place publique dédiée aux échanges entre spectateurs et artistes : Les Francophonies – Des écritures à la scène sont tout cela à la fois.

Les étudiant·e·s du master CCIC (M2) participent chaque année à une immersion dans le festival d’automne. Pendant une dizaine de jours, ils côtoient les artistes et mènent un projet de restitution réflexive du festival. Ce travail est préparé avec l’équipe des Francophonies à partir du printemps.

http://www.lesfrancophonies.fr/

La Nef (Angoulême)

La Nef est une salle de spectacles de 700 places debout dédiée aux musiques actuelles amplifiées. Ouverte au public depuis 1993, La Nef s’impose comme un lieu de référence en termes de diffusion, d’accompagnement et de pratique des musiques actuelles à Angoulême. La structure dispose de 4 studios de répétition et d’un studio d’enregistrement. Depuis Les Thugs à IAM, en passant par Dominique A et Noir Désir, c’est toute une histoire de la musique hexagonale qui s’est écrite ici, avec en trouble-fête des pointures internationales débarquant fraîchement en France comme Ben Harper ou encore Asaf Avidan.

En 2005, La Nef prend des allures de porte-avions des musiques actuelles en s’agrandissant et en accueillant 5 studios de répétitions et d’enregistrement. Se renforcent alors la politique d’accompagnement et d’actions culturelles du projet, avec une politique de résidences professionnelles mais également 8000 heures d’ouverture de studios à l’année pour quasi 500 musiciens charentais qui viennent répéter à l’année.

La fin des années 2010 augure un nouveau cap pour le projet qui se dirige dorénavant vers une collaboration accrue avec le monde de l’image et un développement de ses actions hors les murs.

L’équipe de la Nef participe à la formation des étudiant.e.s du Master (M1 et M2) pour ce qui relève des musiques actuelles et accueille la promotion de M1 en visite sur site (rencontre avec les professionnels, avec des artistes). En 2020, la Nef et les étudiant.e.s du Master ont collaboré autour de la création de fanzines.

www.lanef-musiques.com/

Le Sirque - Pôle national des arts du cirque (Nexon)

Le Sirque - Pôle national cirque de Nexon est un lieu de référence en France. Il développe à l’échelle de son territoire un programme de soutien aux auteurs de cirque pratiquant celui-ci au risque de l’art, avec le souci permanent de penser la transmission du savoir et des œuvres.

Depuis plus de 30 ans, Nexon est un terrain de jeux et d’expériences pour le cirque et en accompagne la vitalité : dès la rencontre étonnante en 1987 avec Annie Fratellini qui y installât ses stages d’été, en passant par la structuration du pôle cirque, jusqu’à la nomination en 2014 de Martin Palisse, artiste jongleur et metteur en piste, à sa direction. En mai 2021, l’ouverture de son nouvel  équipement, Le Vaisseau, unique en Europe, marque le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire du Sirque de Nexon.

S’inscrivant dans la charte des missions de service public pour le spectacle du 22 octobre 1998, Le Sirque fait partie des 12 pôles cirque nationaux labellisés par le ministère de la Culture. es PNC sont des acteurs essentiels du développement de la création, de la production et de la diffusion des œuvres. À travers les missions d’intérêt général qu’elles assument, ces structures contribuent au renouvellement, à la diversité artistique et à la démocratisation culturelle, à la médiation et à l’éducation artistique et culturelle, au traitement équitable des territoires ainsi qu’à la professionnalisation des artistes et des auteur.e.s du secteur de la création artistique.

Le master CCIC entretient un partenariat étroit avec le Sirque : co-organisation d’événements avec les étudiant.e.s, intervention de professionnels du pôle, etc. Les étudiant.e.s de M1 vivent chaque année une immersion de deux jours dans la structure, pour s’approprier les problématiques circassiennes et comprendre celles mêlant culture, création et ruralité.

https://www.youtube.com/watch?v=6HNP34_3lgo

https://lesirque.com/
 

 Le Théâtre de l’Union, Centre dramatique national (Limoges)

 Inauguré en 1989, le théâtre de l’Union est un lieu emblématique de la création contemporaine. Il promeut et diffuse le théâtre d’aujourd’hui s’impliquant activement auprès des artistes qu’il produit et coproduit. Il est soutenu par le Ministère de la Culture, la Direction régionale des Affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Conseil général de Haute-Vienne et la Ville de Limoges.

Le Théâtre de l’Union dispose d’une salle de 374 places, rue des Coopérateurs à Limoges. Il possède des ateliers décors et costumes qui lui permettent de déployer sa capacité de création et de production.

Le Théâtre est indissociable de l’Académie de l’Union, école supérieure professionnelle de théâtre.

L’Union travaille de manière étroite avec l’association des étudiant.e.s du Master CCIC, autour de différents projets (spectacles, création de contenus de communication, etc.). L’Union accueille par ailleurs des cours de M1 dans ses locaux.

www.theatre-union.fr