Galeries

Cours de « Cultures médiatiques » – promo 2011-2012 (FLSH)

Les meilleurs travaux des étudiants 2011-2012 de Licence et Master Lettres en cours de « Cultures médiatiques » à l’université de Limoges. Ces cours engagés depuis 2007 sont appelés à constituer l’un des piliers de la formation CCIC.

Le polytexte Sayonara Monsieur Désespoir (M2):
http://polytexte-sayonara-zetsubou-sensei.over-blog.fr/

Art Cover dans les années 1960 et 1970, le disque vinyle moderne (M2)
Cliquer pour lire: B. Vareille 2012

Le centaure [chez Bartabas]: entre humanité et animalité (M1)
http://pouruncentaure.blogspot.fr/

300, d’une histoire antique à un mythe contemporain (M1)
http://300-de-miller-a-snyder.over-blog.com/

The Wire: la fiction comme média de la réalité (M1)
http://thewirecritique.blogspot.fr/

Roberto Succo: Un fait divers médiatiquement mythifié (L3): http://robertosucco.blogspot.fr/

Le sens du regard dans La guerre des mondes (L3): http://laguerredesmondes01.blogspot.fr/

Journées d’Etudes (ENSA)

Des journées d’études ont lieu à l’ENSA deux à trois fois par an. A partir de la rentrée 2012, ces journées prennent place au sein du Master CCIC.

Exemples 2011-2012  (Production U.E. de Sc. Hu. ENSA)

  • Du Savoir à l’usage, séquences et organisation de la production. (Cycle Arts & Techniques 2012-2014). (p.2)
  • Pendant et… après Foucault. (p.3)
  • Le Grand Jeu à Venir ? Les situationistes ont ils été absorbé par la société du spectacle ? (p.4)
  • Chercher… transférer. Langages, formes des langages, techniques et formes impérieuses des modernités. (p.5)
  • Mouvements de guerre. (p.6)

Crédit graphique : Uli Menseiheimer.

Le projet « Fantômas, les origines » 2010-2013 (FLSH / ENSA)

L'expo virtuelle Fantomas dans le musée EPOP

A la faveur du centenaire de la naissance  du personnage de Fantômas, créé par Pierre Souvestre et Marcel Allain en 1911 et porté à l’écran par Louis Feuillade en 1913, plusieurs initiatives ont été portées, visant à la fois à dresser le bilan des travaux qui avaient été dédiés à l’œuvre, à diffuser auprès d’un public élargi une part de ces « savoirs savants » et à dessiner les perspectives des recherches en littérature et en histoire culturelle propres à renouveler les approches consacrées au « Génie du crime ».

L’ARC (ENSA)
Parce que le personnage a depuis les années 1910-1920 suscité l’intérêt des avant-gardes, il a été estimé pertinent de nouer un partenariat inédit avec l’Ecole nationale supérieure d’Art de Limoges (ENSA). Un atelier de recherches et création (ARC) y a été mis sur place, impliquant étudiants (de la 3e à la 5e année), artistes et enseignants. L’œuvre se trouve ainsi en position d’être réappropriée par de jeunes artistes, qui immergent Fantômas dans un univers nouveau – celui du hacking par exemple.

L’Expo virtuelle (FLSH)
Une exposition virtuelle, bilingue, a également été mise en place, avec l’appui technique du Pôle d’appui à la recherche de l’Université de Limoges et de l’agence Pixight (http://fantomas.popular-roots.eu). Pensée comme une manifestation capable, comme Fantômas, de s’infiltrer, sa publicité progresse essentiellement par les réseaux sociaux. Et son coeur de réseau est l’association LPCM!

Le livre (éditions Autrement)
La découverte d’archives éclairant sous un nouveau jour la genèse de l’œuvre (archives personnelles des auteurs, essentiellement) a nourri une publication, à paraître aux éditions Autrement (Loïc Artiaga, Matthieu Letourneux, Fantômas ! Anatomie d’un mythe populaire) et fournira la base documentaire du long travail de réédition des premiers épisodes de cette série, chez Bouquins (sous la direction de Loïc Artiaga et Matthieu Letourneux).

Le colloque (universités de Limoges, Bologne, Paris Ouest)
Un colloque international « Fantômas, les origines (fin XIXe – 1915) », organisé par les universités de Limoges, Bologne et Paris X, clôturera en mai 2013 les travaux du centenaire, en rassemblant les meilleurs spécialistes mondiaux du roman populaire, du cinéma et des études culturelles qui se sont penchés sur le « cas » Fantômas.

Responsable : Loïc Artiaga

Un nouveau master à Limoges (ENSA / Unilim)

Un nouveau master vous accueille à la rentrée 2012: « Création contemporaine et industries culturelles ». Il est le fruit d’un partenariat unique en son genre entre l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges et l’université de Limoges, en particulier l’EA 1087 EHIC (Espaces Humains et Interactions Culturelles) et  son groupe de recherches CRLPCM (Centre de Recherches sur les Littératures Populaires et les Cultures médiatiques).

Le master «Création contemporaine et industries culturelles» est né d’une convergence inédite. Son équipe pédagogique rassemble artistes, designers, théoriciens de l’art et spécialistes des cultures médiatiques. La formation repose ainsi sur la complémentarité de diverses démarches disciplinaires. Elle place au cœur de son projet la compréhension des mécanismes propres à la création contemporaine en régime médiatique, de la conception des œuvres à leur circulation. Les connaissances transmises visent à développer la polyvalence des étudiants et leur capacité à maîtriser l’histoire, les codes esthétiques et les modes de communication propres aux différents supports de la culture de masse. La formation poursuit un triple objectif scientifique, professionnel et créatif : fondée sur les travaux des laboratoires de recherches, sa maquette est conçue en lien avec les industries du design, de l’art et des médias et permet l’élaboration d’un projet théorie/pratique propre à chaque étudiant.

Pour toute question ou contact:
irene.langlet@unilim.fr